Coloration au henné de A à Z

Ca fait au moins 4 ans que j’utilise le henné pour me colorer les cheveux. J’en ai regarder des vidéos sur Youtube et j’en ai lu des articles sur le net ! Et pourtant malgré la tonne d’infos qu’on peut trouver facilement sur le net, j’ai décidé d’ajouter ma touche personnelle.

Pour cette coloration végétale, j’ai choisi 3 hennés : henné de Gabès, henné cuivré de Perse & henné de Tazarine et un colorant capillaire : la poudre de campêche. Je les ai déjà tous testé excepté le henné de Tazarine. Je me fournis sur le site de Ma planète beauté. Je trouve que ces produits sont de qualités supérieur à ceux de Aroma-zone (mon premier fournisseur). Et les prix restent les mêmes !

  • henné de Gabès, 100g = 4,50 euros
  • henné cuivré de Perse, 100g = 5,50 euros
  • henné de Sahara Tazarine BAQ, 100g = 4 euros
  • poudre de campêche, 50g = 3,30 euros

C’est important d’acheter du henné de qualité parce que sinon vous pouvez tomber sur du henné avec des sels métalliques (qui facilitent la fixation de la couleur) qui sont dangereux pour la santé. Prêtez bien attention chez qui vous commandez vos poudres !

1ère étape : réaliser la préparation

Ustensiles :

  • vos hennés, poudres
  • une spatule en bois (toujours éviter le métal)
  • un récipient plus ou moins grand selon la longueur de vos cheveux
  • une balance si vous souhaitez peser (ce que je ne fais jamais – sauf pour les articles !)

Personnellement, mes cheveux m’arrivent un peu en dessous du soutien-gorge  – ils sont fins. J’ai préparer 90g de henné et cela m’a suffit.

  • 30g de chaque henné
  • 10g de poudre de campêche
  • Pour ce qui est de la quantité, il vaut mieux en avoir plus que pas assez. S’il vous en reste beaucoup, vous pouvez conserver ce restant au congélateur pour une autre fois !

Ensuite, je fais frémir de l’eau froide du robinet dans une casserole (pas bouillir) et j’en verse petit à petit dans ma poudre pour éviter les grumeaux. Au final, ça doit ressembler un peu à une pâte à gâteau…mais verte !

Elle ne doit être ni trop liquide sinon il y a des risques de “dégoulinures”, ni trop épaisse sinon elle ne s’étalera pas correctement au moment de l’application.

Pas d'agents hydratants ?

Alors c’est mon avis personnel, depuis que j’achète des hennés de qualité – je n’ai plus de problème de cheveux secs après le henné. Il faut savoir également, c’est que bien souvent les agents hydratants qu’on ajoute à notre préparation peuvent altérer à la bonne prise des colorants naturels sur nos cheveux.

Donc si vous souhaitez vraiment en mettre, faites attention à ce qu’ils n’altèrent pas avec le henné. Je sais que le gel d’aloe vera est pas mal, en revanche l’huile peut poser problème.

Bon maintenant que votre pâte est prête et encore chaude, c’est partit pour l’application du truc vert sur la tête #momentglamour !

2ème étape : l'application du henné

Ustensiles :

  • votre henné
  • un bonnet chauffant ou bonnet microfibre ou charlotte ou cellophane ou sac plastique
  • un mouchoir (pour essuyer on ne sait jamais !)
  • un corps gras (pour se protéger des tâches du henné) : huile de coco, beurre de karité,…
  • des gants en latex si vous voulez éviter d’avoir les mains jaune orangé pendant 2 – 3 jours
  • une vieille serviette
  • un vieux t-shirt
  • un pinceau applicateur pour les racines

Dans un premier temps, mettez des vêtements qui ne craignent rien et enlevez vos bijoux. Préparez tous les ustensiles pour qu’ils soient à porter de main.

Ensuite, prenez votre corps gras et mettez-en au niveau du front, des tempes, sur les oreilles, derrière les oreilles et derrière la nuque. Mettez vos gants si vous le souhaitez – faites vous un raie au milieu et à l’aide de votre pinceau commencez à appliquez le henné sur vos racines et n’oubliez pas que vous avez des racines aussi sur le derrière de votre crâne ! Sinon pour le résultat final vous aurez une auréole sur la tête…

Une fois votre première raie terminée, prenez l’autre bout du pinceau (le bout fin) et servez-vous en comme d’un pic pour vous faire une autre raie plus sur le côté de la tête. Et vous avancez comme ça ainsi de suite jusqu’à faire tout votre crâne.

Vos racines sont quasiment toutes recouvertes ? Alors maintenant, je vous invite à prendre votre récipient et à le poser soit dans votre baignoire soit dans votre douche pour terminer le travail. Maintenant l’objectif c’est bien répartir le restant de la tambouille sur les longueurs et les racines. Pour cela, mes deux techniques sont le massage crânien et le mèche par mèche. Alors c’est clair c’est un peu boueux mais bon le but c’est que tous vos cheveux soient recouverts.

Application sur cheveux propres/sales, secs/humides ?

Clairement il y a de tout. Moi j’applique mon henné sur cheveux secs et propres. Car je trouve ça plus simple pour l’application. Après ce qu’il faut savoir, c’est que le henné a un pouvoir lavant. J’ai déjà essayer sur cheveux sales (3 jours) et le résultat était satisfaisant. Aujourd’hui je préfère tout de même sur cheveux propres car ça fait comme quand on va chez le coiffeur : souvent les cheveux restent plus longtemps propres. Après c’est à vous de voir et de tester !

Et pour finir, enrubanez-vous la tête avec votre bonnet ou autre. C’est partit pour laisser poser autant de temps que vous le voulez.

Le temps de pose

Habituellement, je laisse poser mon henné toute une nuit car je trouve ça plus pratique et je trouve que le résultat est plus beau. Néanmoins, pour les novices je recommande de commencer par laisser poser entre 1h et 1h30 maximum pour éviter d’avoir un résultat qui pourrait peut-être vous apeurez pour une première fois. Après tout dépend de votre couleur de cheveux ! Si vous avez les cheveux foncés n’hésitez pas à laisser plus longtemps pour voir du résultat. Pour cette fois-ci, j’ai laissé poser 3h.

Plus vous laisserez poser longtemps, plus le résultat de la couleur sera prononcée et lumineux. Pour les cheveux clairs, souvent au début ça donne du roux “carotte” car pour foncer un peu les cheveux clairs il  faudra plusieurs applications. Et pour les cheveux foncés c’est pareil, il faudra plusieurs couches pour avoir de petits reflets rouges.

Et si je n'aime pas le résultat final ?

Pas de panique ! Si le résultat ne vous convient vraiment pas, que vous vous retrouvez en larmes devant votre miroir j’ai ce qu’il vous faut !

La recette à suivre : ayez toujours dans votre placard avant toute tentative de henné, du lait de coco et de l’argile verte. Ces deux produits vont venir faire dégorger le henné. Et plus vite vous poserez ce masque sur vos cheveux, plus le henné dégorgera et donc plus vous retrouverez votre couleur de base. Le résultat n’est pas à 100% garantie ! Mais il est plutôt satisfaisant surtout pour celles qui sont angoissées à l’idée de sortir avec cette couleur.

  • lait de coco en quantité selon votre chevelure
  • deux à trois cuillères à soupe d’argile verte
  • mélanger le tout et laisser poser 1h au chaud puis rincer.

3ème étape : rinçage du henné

C’est souvent l’étape la plus redoutée : entre l’excitation ou la crainte du résultat à venir et le moment fastidieux du rinçage qui peut être difficile surtout pour une première fois.

Ustensiles :

  • une vieille serviette
  • un seau d’eau si vous avez de très longs cheveux (pour éviter d’avoir à utiliser trop d’eau dans un premier temps)
  • un après-shampoing si vous le souhaitez

Vous enlevez votre bonnet et vous vous retrouvez avec de la pâte à moitié séchée sur la tronche heureusement personne ne vous voit ! *sourire*

Le rinçage prend un peu de temps, personnellement je mets 15 – 20 minutes pour bien rincer mes cheveux. Les parties où il faut bien frotter sont : derrière les oreilles, au niveau de la nuque et frottez bien votre crâne car le henné colle à votre cuir chevelu. Après vous pouvez toujours demander à quelqu’un de vérifier s’il ne reste pas henné quelque part 😉

Au début, l’eau est verdâtre – marron et il faut rincer jusqu’à ce que l’eau soit transparente.

Je termine toujours mon rinçage avec de l’eau froide pour refermer les écailles des cheveux.

Un après-shampoing est-ce vraiment nécessaire ?

Au début, après avoir rincer mon henné je prenne un peu d’après-shampoing pour être sûr de bien nettoyer mon crâne. Aujourd’hui, je ne le fais plus. Je trouve que l’après-shampoing (même s’il fait moins dégorger qu’un shampoing) “attaque” trop la coloration. Je préfère vraiment optimiser mes chances de prises de henné et éviter toutes altérations. Alors si vos cheveux s’emmêlent rapidement ou que ça peut vous rassurer au départ ; vous pouvez nettoyez vos cheveux avec une noisette d’après-shampoing.

5ème étape : l'oxydation du henné

Qu’est-ce que c’est que ça ? Le henné prend à peu près trois à quatre jours pour avoir sa couleur définitive. Donc le premier jour où vous voyez votre coloration et bien elle n’est pas définitive, elle va variée ! Ce qui veut dire que pendant trois jours minimum il ne faudra pas se laver les cheveux pour que les pigments se fixent correctement sur vos cheveux. C’est très important !

Lors du premier shampoing, ne vous inquiétez pas si vous voyez que votre eau de douche devient orange car le henné dégorge toujours un peu.

12/2018

Leave a Comment

Your email address will not be published.

Share via
Copy link
Powered by Social Snap